Du 8 au 12 juillet 2014, ne manquez pas le Nice Jazz Festival !

Pour son édition 2014 le Nice Jazz Festival, fidèle à sa réputation, nous a préparé une affiche éclectique, de très grande qualité.

Comme tous les ans vous aurez à choisir entre la programmation de la Scène Masséna et celle du Théâtre de Verdure. Passons en revue les cinq jours du festival pour vous mettre en appétit :


Mardi 8 juillet : « All Stars »
D’un côté une soirée aux accents plutôt métissés africains avec Patrice, le germano-sierra léonais et son sweggae (swing+reggae), Ben l’Oncle Soul, de chez nous, et le Blufunk de Keziah Jones, sur la scène Masséna.

De l’autre Kris Bowers et Cecile Mc Lorin Salvant, les 2 petits nouveaux du jazz, versus l’accordéon du maestro Richard Galliano, qui abandonne Vivaldi pour retourner du côté de Claude Nougaro avec le Nice Jazz Orchestra, sous la direction de Pierre Bertrand, au théâtre de verdure.


Mercredi 9 Juillet : « Melting Pot »
La soirée un peu fourre-tout avec sur la Scène Massena, les modern-jazzy Electro Deluxe, l’inestimable et inclassable trompettiste Ibrahim Maalouf et les Metronomy. Le théâtre de Verdure verra défiler le duo parisien Peirani, accordéon et sax, le trio de Christian Mc Bride, serial contrebassiste de Freddie Hubbard à Herbie Hancock, puis le collectif Snaky Puppy et son jazz mâtiné de funk soul, révélation R’n’B de l’année.


Jeudi 10 juillet : « Rock It »
Sans Herbie Hancock mais avec les vétérans du rock lourd des 70’s de Deep Purple en tête d’affiche sur la scène Massena, précédés de la soul inclassable et décalée de Har Mar Superstar et de la délicieuse Nikki Yannofsky.

Au Théâtre de Verdure le saxophone de Kenny Garret sera coincé entre celui d’Eli Degibri et la revue soul de The Daptone.


Vendredi 11 juillet : « Deep & Soul »
Soul sur la Scène Massena pour commencer avec Robin McKelle revenue à sa passion pour Stax, Cody Chesnutt de retour au pays du groove délirant, pour finir sous le soleil des Gipsy Kings, qui viendront fêter 25 ans de carrière.

Pendant ce temps là l’âme du vaudou de la Nouvelle Orléans envahira le Théâtre de Verdure avec Henri Butler, élève de Cannonball Adderley et partenaire de Charlie Haden ou Ron Carter, accompagné de la trompette de Steve Bernstein, puis avec le maître de la Voodoo music, le bon Dr John et ses Nite Trippers accompagnés de Sarah Morrow, sans oublier Tony Paeleman en ouverture de soirée.


Samedi 12 juillet : « Fire Party »
Le feu aux poudres sur la Scène Massena avec Galactic, suivi des mythiques De la Soul accompagnés d’un groupe de musiciens et le duo electro pop de Cassius pour finir dans la danse.

Au Théâtre de Verdure, R’n’R 60’s swinging London des Low Budget Men, set du quartet de Joshua Redman avant de finir dans la folie brésilienne avec Ed Motta appuyé par le Nice Jazz Orchestra Horn.