Archives par mot-clé : Histoire

Une auberge historique à Fréjus : l’Hôtel Aréna

bp-arena-detail-003

Plus de 400 ans d’histoire …

Au fil des 17 et 18ème siècles les nombreux voyageurs arrivant à Fréjus par l’Ouest par la Porte Saint-François située à deux pas de l’hôtel, nommé à l’époque : l’Auberge du Chapeau Rouge, crée par Estienne Chavignot en 1628.

En 1748, Joseph Michel, héritier de la famille Chavignot, l’échange contre une maison rue Saint François.

L’Auberge, reprise par Jean Peyrremond est alors rebaptisée Hôtel Perreymond et restera dans la famille.

Passage de Napoléon à l’Hôtel L’Aréna …

L’Hôtel devient célèbre en 1799, lorsque Bonaparte séjourne à  l’hôtel pour une halte à Fréjus, lors de son retour d’Egypte le 9 octobre 1799.

L’Hôtel deviendra ensuite l’Hôtel Gay puis du Midi avant de devenir l’actuel Hôtel L’Aréna.

Plongée dans l’histoire de l’Hôtel Suisse

Hôtel Suisse Nice historique

Savez-vous que l’Hôtel Suisse fait pleinement partie de l’histoire de la ville de Nice ?

Petit retour en arrière… Tout débute en 1853 date à laquelle un hôtelier Suisse, Jean-Edouard Hug, achète pour en faire un hôtel la vieille Maison Clerissi située au pied de la tour Bellanda.

Une tour érigée sur la colline surplombant, la rue des Ponchettes, la mer et le Vieux Nice et qui faisait partie d’un ensemble fortifié rasé sous Louis XIV, ornée de mosaïques de céramiques la terrasse de la tour offre un superbe panorama sur la ville et l’horizon.

En 1883 la famille Hug rachète également la tour et les terrains attenants dont le Rocamare, pour en faire un ensemble avec la Maison Clerissi et ainsi fonder l’Hôtel Pension Suisse.

La Tour Bellanda est transformée en suite prestigieuse, une suite qui verra passer de célèbres clients, comme Berlioz, grand amoureux de l’Italie mais également de Nice, qui séjournera à plusieurs reprises à l’Hôtel Suisse et dans la Tour Bellanda. Il y composera notamment le Roi Lear dont il avait créé l’ouverture lors de son premier séjour à Nice dans la Maison Clerissi en 1831.

En 1915 l’hôtel compte 80 chambres et est l’un des premiers hôtels de Nice à être recommandé par l’office du tourisme. Mais le succès est de courte durée puisqu’en 1924 l’Hôtel Suisse est mis en liquidation judiciaire.

En 1930 une nouvelle aile est ajoutée à l’hôtel et dans laquelle séjournera le peintre Raoul Dufy. Face à la Baie des Anges il va y peindre plusieurs de ses œuvres emblématiques.

8 ans plus tard, Monsieur Giaume acquiert l’hôtel et son ensemble et en devient le nouveau propriétaire, puis la guerre éclate et l’établissement est réquisitionné tour à tour par les armées françaises, italiennes puis allemandes. Avec sa vue sur la mer et l’horizon l’hôtel représente un point stratégique.

En 1945 Monsieur Giaume récupère l’établissement sérieusement dégradé, vend le Rocamare qui sera transformé en appartements et loue encore quelques chambres. La Tour Bellanda est quant à elle reprise par la ville de Nice et devient l’actuel Musée de la Marine.

La pension hôtelière est divisée en deux parties dont l’une reste l’Hôtel Suisse tel que vous le connaissez aujourd’hui.

Si ce retour dans le passé vous a plu, nous vous raconterons dans quelques jours l’histoire de l’hôtel Aréna à Fréjus !

Tour Bellanda et la courbe des Ponchettes

Découvrir Fréjus la Romaine !

L'amphithéâtre romain de Fréjus

Pourquoi ne pas profiter de votre séjour à Fréjus, à l’Hôtel l’Aréna ****, pour partir à la découverte du riche patrimoine archéologique de la ville ?

Fondée par la volonté de Jules César dans le but de supplanter Massalia, vers 49 avant JC, la ville de Forum Julii (nom latin de Fréjus) devint une importante colonie romaine au 1er siècle. C’est cependant  sous le règne d’Auguste qu’elle prit son envol, devenant base navale et développant son urbanisme, parallèlement à ses activités : agriculture, pêche, commerce et extraction minière.

De cette période faste reste aujourd’hui les vestiges de très beaux monuments.

En introduction à vos visites dans la ville et afin de vous familiariser avec la vie de la cité sous l’antiquité, nous vous recommandons de commencer par vous rendre au musée archéologique, place Calvini. Vous pourrez alors partir à la découverte des bâtiments antiques de Fréjus.

L’amphithéâtre d’abord, qui en son temps pouvait accueillir jusqu’à 12 000 spectateurs, fut construit entre le 1er et le 2e siècle. Adossé entre une colline et les remparts de la ville, à l’ouest de celle-ci, vous pourrez aujourd’hui en visiter les ruines.

L’aqueduc, ensuite, qui reliait la ville depuis Mons, et dont on peut encore admirer de nombreux piliers.

Autre important bâtiment de l’antiquité, le théâtre romain, à proximité de la porte de Rome, reçoit toujours spectateurs et spectacles, et ses ruines permettent de se faire une idée de ses proportions originelles.

Autre trésor antique de la ville à rencontrer, les remparts, dont il subsiste plusieurs parties comme la porte d’Orée et celles de Rome et du Reyran, ainsi qu’une des tours. Et enfin, datant de la même époque, vous pourrez admirer les vestiges du port avec les vestiges des quais et de la lanterne d’Auguste.

Bonne visite romaine, à Fréjus !

Et pensez à réserver votre table ou votre séjour :

Hôtel L’Aréna
139-145, rue du Général de Gaulle
83600 Fréjus
Tél : +33 (0)4 94 17 09 40
hotel.arena@hotels-ocre-azur.com