Happy Halloween

Au-delà des controverses religieuses et commerciales quant à l’introduction du phénomène « Halloween » en France, dans les années 90, puis à son relatif déclin, cette fête tient son origine de la culture celte.

Halloween nous vient en effet d’Irlande, d’Ecosse et du Pays-de-Galle où les populations celtes célébraient le début de l’année, le 1er novembre, avec la fête de Samain. Cette fête de réunion de l’ensemble de la communauté celte était pratiquée jusqu’en Gaulle sous le nom de Samonios, et durait une semaine pleine. Elle marquait le passage à la « saison sombre ».

Au VIIIe siècle, l’église catholique intégra cette fête à son calendrier en créant la fête de la Toussaint afin de christianiser le rite païen.

Passée de rite à coutume au fil des siècles, sous le nom d’Halloween, cette fête est restée très présente dans le folklore irlandais et écossais et l’on en retrouve des traces au Finistère jusqu’au début du XXe siècle. C’est au milieu du XIXe siècle, lors de la grande migration vers les Etats-Unis des populations irlandaises fuyant la famine, qu’elle a traversée l’Atlantique, pour devenir si populaire.

Traditionnellement liée au culte des morts, la fête d’Halloween se pratique différemment selon les contrées. En Amérique du Nord enfants et adultes se déguisent en fantômes, sorcières, sorciers, squelettes et autres monstres, pour menacer les populations de sorts si on ne leur remet pas des friandises. En Irlande et en Ecosse de grands feux sont allumés et les personnes déguisées offrent de petits spectacles.

Mais Halloween ne serait pas tout à fait la même sans la figure emblématique de Jack-o’-Lantern. Ce personnage, issu d’un conte irlandais mélangeant, lui aussi, imagerie chrétienne et croyances celtiques, revient tous les ans le 1er novembre, jour de sa mort. Il est représenté par une tête creusée dans une betterave en Europe et dans une citrouille en Amérique, éclairée de l’intérieur avec une bougie. L’image de la citrouille creusée en forme de tête a beaucoup participé de la popularité et de la diffusion d’Halloween de part le monde, à la fin du XXe siècle.

Cette fête est aujourd’hui principalement célébrée en Amérique du Nord, en Irlande et dans les pays anglo-saxons, son caractère mercantile et enfantin ayant, depuis les années 60, largement dépassé ses origines religieuses et sociétales.

 C’est toujours une bonne occasion pour passer l’après-midi avec les enfants, à creuser et sculpter une citrouille, et faire un bon gratin ou une soupe avec la pulpe !

Bon appétit et bon Halloween !

 

Share Button