Tous les articles par Melody

Célébrez les Fêtes de fin d’année au Jardin de l’Aréna

Le Jardin de l'Aréna à Fréjus

Les Fêtes de fin d’année approchent à grand pas et Le Jardin de l’Aréna vous a concocté des menus de Noël et du Nouvel An dans la plus pure tradition, foie gras, noix de Saint-Jacques, homard, chapon, chocolat rien n’a été oublié.

Tout d’abord le menu de Noël, servi le soir du 24 et le midi du 25 Décembre.

Vous débuterez le repas par le traditionnel Foie gras de canard accompagné d’un chutney aux figues.

Puis vous dégusterez une Mosaïque de Noix de Saint-Jacques et gambas, cappuccino de courge butternuts. Volaille emblématique des fêtes, le chapon fera ensuite son apparition, Filet de chapon, ballotin de chou en farce fine aux châtaignes, quelques légumes oubliés.

Vous poursuivrez ce repas par un délicat et parfumé Brie de Meaux truffé puis viendra l’heure gourmande du dessert avec une Barre chocolatée mangue noix de coco, gaspacho ananas. Et s’il vous reste encore un peu de place vous craquerez pour les Mignardises pour accompagner votre café.

Pour célébrer le passage à 2015, Le Jardin de l’Aréna vous propose un menu du Nouvel An pour le 31 Décembre au soir et le 1er Janvier au midi.

Au programme des entrées, Foie gras de canard, chutney pomme poire au gingembre puis Rémoulade de homard au céleri et pomme granny.

Avant de passer au plat, petite pause fraîcheur avec un Granité aux agrumes.

Vous dégusterez ensuite un Filet mignon de veau, légumes d’antan en tajine aux citrons confits, jus corsé au vinaigre balsamique, puis un Ossau-iraty, gelée de cerise.

Le dessert sera quant à lui chocolaté et festif, Entremet chocolat praliné, crémeux à la vanille suivi de Mignardises.

Pensez à rapidement réserver votre table !

Hôtel L’Aréna
139-145, rue du Général de Gaulle
83600 Fréjus
Tél : +33 (0)4 94 17 09 40
hotel.arena@hotels-ocre-azur.com

Avignon célèbre les Côtes du Rhône avec Millévin !

Millévin Avignon

Avignon célèbre toute la journée du 20 Novembre l’arrivée du millésime 2014 des vins de Côte du Rhône. De 10h à 21h de nombreuses animations, dégustations-ventes et initiations à la dégustation viendront ponctuer cette journée festive du Millévin.

L’occasion de célébrer en musique avec les vignerons, négociants, confréries et bons-vivants les vins primeurs et nouveaux millésimes.

Au programme, dès 10h sur la place Pie, au cœur des Halles d’Avignon, 12 entreprises vous présenteront en avant-première leurs Côtes du Rhône Primeur 2014. Dégustation et vente jusqu’à 13h.

A 18h15 le centre-ville s’animera avec le défilé en musique des Confréries, de la rue de la République à la place du Palais des Papes. Au total plus de 16 confrères membres de 12 confréries défileront et vous offriront à l’arrivée un spectacle exceptionnel en entonnant la Coupo Santo.

De 18h à 21h direction la place de l’Horloge et la place des Corps Saints, où vous retrouverez les chalets d’une trentaine de vignerons et négociants qui vous feront déguster leurs vins. Laissez-vous également tenter par les propositions gourmandes des commerçants des Halles, qui vous proposeront à l’assiette, aligot, charcuterie, huîtres et autres spécialités qui viendront parfaitement s’accorder aux vins que vous dégusterez.

L’ambiance sera gourmande mais aussi festive puisque la place de l’Horloge résonnera au son de la fanfare et de la batucada tandis que la place des Corps Saints replongera dans les archives musicales des 50’s avec le groupe Rockabilly Party.

Et s’il vous reste encore un peu de place pour dîner, sachez qu’à partir de 20h les restaurants partenaires vous offriront en apéritif un verre de Côtes du Rhône.

Pour ne rien rater des festivités et être sûrs d’être aux premières loges n’oubliez pas de réserver votre chambre à l’Hôtel de l’Horloge !

Millévin 2014 Fête du Millésime et des Vins des Côtes du Rhône le jeudi 20 Novembre.

Hôtel de l’Horloge

Place de l’Horloge
1, rue Félicien David
84000 Avignon
Tél : +33 (0)4 90 16 42 00
hotel.horloge@hotels-ocre-azur.com

Pourquoi fête-t-on Halloween ?

Happy Halloween

Au-delà des controverses religieuses et commerciales quant à l’introduction du phénomène « Halloween » en France, dans les années 90, puis à son relatif déclin, cette fête tient son origine de la culture celte.

Halloween nous vient en effet d’Irlande, d’Ecosse et du Pays-de-Galle où les populations celtes célébraient le début de l’année, le 1er novembre, avec la fête de Samain. Cette fête de réunion de l’ensemble de la communauté celte était pratiquée jusqu’en Gaulle sous le nom de Samonios, et durait une semaine pleine. Elle marquait le passage à la « saison sombre ».

Au VIIIe siècle, l’église catholique intégra cette fête à son calendrier en créant la fête de la Toussaint afin de christianiser le rite païen.

Passée de rite à coutume au fil des siècles, sous le nom d’Halloween, cette fête est restée très présente dans le folklore irlandais et écossais et l’on en retrouve des traces au Finistère jusqu’au début du XXe siècle. C’est au milieu du XIXe siècle, lors de la grande migration vers les Etats-Unis des populations irlandaises fuyant la famine, qu’elle a traversée l’Atlantique, pour devenir si populaire.

Traditionnellement liée au culte des morts, la fête d’Halloween se pratique différemment selon les contrées. En Amérique du Nord enfants et adultes se déguisent en fantômes, sorcières, sorciers, squelettes et autres monstres, pour menacer les populations de sorts si on ne leur remet pas des friandises. En Irlande et en Ecosse de grands feux sont allumés et les personnes déguisées offrent de petits spectacles.

Mais Halloween ne serait pas tout à fait la même sans la figure emblématique de Jack-o’-Lantern. Ce personnage, issu d’un conte irlandais mélangeant, lui aussi, imagerie chrétienne et croyances celtiques, revient tous les ans le 1er novembre, jour de sa mort. Il est représenté par une tête creusée dans une betterave en Europe et dans une citrouille en Amérique, éclairée de l’intérieur avec une bougie. L’image de la citrouille creusée en forme de tête a beaucoup participé de la popularité et de la diffusion d’Halloween de part le monde, à la fin du XXe siècle.

Cette fête est aujourd’hui principalement célébrée en Amérique du Nord, en Irlande et dans les pays anglo-saxons, son caractère mercantile et enfantin ayant, depuis les années 60, largement dépassé ses origines religieuses et sociétales.

 C’est toujours une bonne occasion pour passer l’après-midi avec les enfants, à creuser et sculpter une citrouille, et faire un bon gratin ou une soupe avec la pulpe !

Bon appétit et bon Halloween !

 

La Tourte aux blettes, la reine des desserts niçois !

Pâtisserie tourte aux blettes

© Camille Oger

S’il est une tradition culinaire niçoise qui a traversé les âges, c’est bien la Tourte aux blettes. Les premières traces de cette recette datent en effet du XVe siècle. Ce dessert est tellement emblématique de la ville, qu’on le retrouve dans la liste des 13 desserts provençaux de Noël !

Mais quel est donc ce dessert étrange dont l’ingrédient principal est un légume ? Tout d’abord c’est une tourte, c’est-à-dire une tarte recouverte de pâte. Ensuite c’est un dessert parce que cette tourte est sucrée. Mais pour le reste, c’est tout une histoire…

Les blettes, sont traditionnellement l’un des légumes les plus consommés dans la cuisine niçoise, puisque l’on en retrouve dans les raviolis, dans le tian et dans cette tourte. Ce légume remplace ici souvent les épinards. Et comme le sucré/salé est fort apprécié à Nice, l’idée de cette tourte est née des mélanges de saveurs locales, où l’on sucre volontiers les préparations de légumes. Imaginez un dessert composée de pâte, faite avec de l’huile d’olive, de la farine, des zestes de citron et du sucre, entre autre, sur laquelle on dépose un mélange de feuilles de blettes coupées, de pignons de pin, de parmesan râpé, de raisins secs trempés dans du pastis chauffé et de compote de poire (parfois de pomme). Voilà, on recouvre avec une deuxième pâte, identique à la première et on enfourne ! A la sortie on saupoudre de sucre glace et on sert !

Difficile de faire plus sucré/salé que cela…et pourtant c’est délicieux !

Mais les vrais amateurs la déguste froide le lendemain, lorsque tous les arômes ont imprégnés la pâte de la tourte.

Lors de votre séjour à l’Hôtel Suisse ****, nous vous recommandons de vous rendre dans la vieille ville, à deux pas de l’hôtel, afin de goûter cette merveilleuse spécialité, fleuron de la tradition culinaire niçoise.

Bon appétit !

L’Hôtel Suisse
15 Quai Rauba Capeu
06300 Nice
Tél : +33 (0)4 92 17 39 00
hotel.suisse@hotels-ocre-azur.com